Licence Pro COGESHT, "Apprendre autrement"

Le séminaire d'intégration COGESHT : les Pyrénées pour terrain de jeu

 

Depuis 6 ans, ce sont des enseignants qui organisent le séminaire  d'intégration de la licence pro COGESHT à l'IUT de Tarbes.

Loin des clichés et des représentations faciles liées à ce type de festivités, l'occasion est donnée à tous de se rencontrer les uns et les autres dans un refuge des Pyrénées au travers d'activités ludiques et conviviales.

A l'origine, une envie d'initier dès la semaine de rentrée une dynamique de groupe au sein de la licence COGESTH, formation composée d'étudiant-e-s venu-e-s d'horizons divers tant dans leur parcours universitaire que dans leurs origines géographiques, comme le précise Laurence Barnèche-Miqueu, responsable pédagogique de la licence pro COGESTH :

"Les étudiants proviennent d’Espagne, Nouvelle Calédonie, Mexique, Russie et des diverses régions françaises. En outre, ils ont suivi des parcours BTS, IUT, etc. D’autres étudiants relèvent de la formation continue"

Au travers des jeux de découverte et de la réalisation du tourné monté, tous les membres du groupe s’enrichissent mutuellement de cette diversité et de mixité culturelles ; compétences majeures demandées dans le secteur du tourisme ou il s’agit de rencontrer l’autre.

L'objectif est donc non seulement d'apprendre à se connaitre – y compris en développant une relation d'échange entre les encadrants et les étudiants qui dépasse le cadre formel de l'enseignement - mais aussi de rentrer directement dans le contenu même de la formation structurée autour de l'activité touristique.

 

Concours vidéo et dégustation culinaire

 

Immergés au cœur des Pyrénées, les étudiant-e-s se   prêtent d'abord au jeu de la présentation de soi au travers d'ateliers issus du cirque et du théâtre, comme une invitation à parler de soi et à s'ouvrir aux autres.  Ensuite, les étudiants se voient  proposer la réalisation par équipes de films sur le thème "Promouvoir le lieu". L'expression est libre, seul le format est imposé : un tourné-monté[1] de 3 minutes à réaliser en une après midi. Les étudiants sont ainsi amenés à travailler leur regard sur les spécificités d'un lieu, tant dans sa dimension géographique que culturelle et humaine.

 

 

Leur travail de réflexion et de scénarisation les amène à  interviewer touristes et randonneurs présents dans le village ou à simuler les activités sportives hivernales dans des prairies encore vertes. Marianna, étudiante qui vient du Mexique apprécie la formule : « J’ai aimé la convivialité et les interactions du groupe parce qu'ils m’ont permis de mieux connaître mes collègues de la classe. Ça m’a aidé à mieux comprendre l’offre touristique des Pyrénées ».

Le repas du soir offre également une incitation à parler de soi et de sa région d’origine au travers de spécialités culinaires rapportées par chacun à cette occasion, comme le confirme Annabelle, une étudiante fraîchement arrivée : « ça a créé une dynamique en se connaissant en dehors des cours, de découvrir de nouvelles affinités. Le moment de partage des spécialités des pays et des régions m’a aidé à découvrir de nouvelles cultures ».

Le lendemain matin est consacré au visionnage des films des différents groupes et d'une discussion collective – encadrée par des enseignants en audiovisuel – autour de la prise de vue et des parti-pris de réalisation. Au-delà de l'exercice cinématographique, cet atelier permet aux enseignants en psychologie sociale de revenir sur la dynamique de groupe propre à chaque équipe de tournage : les étudiants réfléchissent ainsi à la manière dont ils ont travaillé la veille (prise de décisions, circulation des idées au sein du groupe, etc.)

 

Ce séminaire  d'intégration se termine par une randonnée afin de découvrir les  Pyrénées.



[1] L'exercice consiste, dans la mesure du possible, à tourner les plans dans leur suite chronologique.